EXPOSITION SIRÈNES "LANGAGE(S) DU CORPS"

L'Office de Tourisme de La Ciotat est ravi d'accueillir dans son hall d'accueil une nouvelle exposition en collaboration avec l'Association d'artistes Sirènes "Langage(s) du corps"

Venez découvrir des peintures, gravures, photographies et vidéos qui définissent les regards d'artistes sur le corps.

Cet événement aura lieu :

Du 18 février à 14h00 au 27 février 2022 à 13h00.

Ouverture du lundi au samedi de 9h00 à 13h00 et de 14h00 à 17h00

Le dimanche et jours fériés de 9h30 à 13h00

contact@sirenes-la-ciotat.fr

06 60 97 01 85

(Pass vaccinal obligatoire)

 

Sujet et motif central de nombre d’œuvres, le corps est un des objets artistiques les plus explorés. De l’anatomie et ses visées scientifiques aux déformations les plus osées ou délirantes, le corps humain s’est prêté à toutes les interprétations possibles.

Sculpté, gravé, dessiné peint ou photographié, les artistes, de tous temps et sous toutes les latitudes, ont voulu immortaliser l’image de leurs semblables. Et au-delà de visées naturalistes voulu en dire plus que ce que la simple image pouvait en exprimer : nous dire quelque chose du statut social ou religieux, des hiérarchies entre individus, de sa divinisation, du fantasme assumé ou non, de la charge érotique ou mentale procurée, de la douleur ou la souffrance, de la tension ou du relâchement.

Autant de langages que de formes plastiques se sont mis progressivement en place. Les artistes se sont faits les traducteurs de ce que peut porter le corps humain quand on le magnifie ou le triture à l’aune des préoccupations artistiques ou simplement humaines.

Les arts de la scène, la mode ou le sport dans leur expression contemporaine ont achevé cette longue quête où le corps devient lui-même l’instrument qui crée le motif.

Les œuvres proposées pour cette exposition déclinent au travers du regard de peintres, photographe, graveur ce que dit le corps, en mouvement ou au repos, dénudé ou emballé, anatomique ou déformé, sans se donner de limites.

 

Les artistes présents : 

 

  Michèle ALEXANDRE

 

 

Diplômée d’arts Appliqués de l’école Duperré à Paris, Michèle ALEXANDRE a travaillé pendant 10 ans comme maquettiste dans des agences publicitaires de la région parisienne.

Atteindre l’épanouissement

« Je suis toujours à la recherche de lieux ou d’objets qui m’inspirent, de techniques qui peuvent me faire progresser dans ma peinture.

Je travaille souvent à partir de croquis sur le motif que je maroufle sur toile.

Je mets toute ma sensibilité et mon émotion dans ma peinture pour atteindre un état d’épanouissement personnel.»

Contact :  06 20 62 20 35- micheleal12000@yahoo.fr

 

 

 

  Denise CANAT

    

Née en Guadeloupe, Denise CANAT grandit en Louisiane.  Après ses études aux Beaux-Arts de la Nouvelle Orléans, elle s'installe en France. Elle peint et dessine dans des ateliers parisiens où elle se passionne pour le dessin du corps humain. Elle expose à Paris, puis Aix et La Ciotat où elle vit à présent.

 

Un style ouvert et expressif

« Mon travail d'artiste se nourrit de mes voyages lointains, baignés de lumière et de couleurs, de mon goût pour la recherche de techniques et de supports inattendus. Mon "style" reste donc ouvert. Comme dans mes nus, c'est l'expressivité du trait libre et une palette colorée que je recherche. Si mes nus n'ont pas de titre c'est parce que le ressenti de chacune et chacun définit l'identité de l'œuvre et lui donne vie.»

 

Contact : 06 60 78 44 62 - denise.canat@hotmail.fr

 

 

   Jean-Jacques LECOQ (1940-2014)

 

Enseignant, dessinateur, graveur, Jean-Jacques LECOQ a passé de nombreuses années aux Antilles. Il a trouvé à La Ciotat une île pour y poser ses plaques et ses gouges. On peut retrouver l’ensemble de son oeuvre à la Galerie-atelier l’Allegria, rue Edgar Quinet.

 

De la lumière et du désir

« J'ai toujours dessiné. Le dessin a toujours été un journal intime et une façon d'être. Avec le dessin , je jette la première trajectoire qui trace un large mouvement corporel sur lequel se charpentent les autres qui se multiplient et développent un ensemble cohérent qui invite une forme et un nom Les dessins et les gravures aspirent à la représentation de l'agonie des formes : les désordres d'un système, lumière rasante aux confins du rêve et de la réalité....je dessine l'écheveau des lignes , épaisses ou ténues , fulgurantes ou lentes , droites ou courbes , qui organise peu à peu une écriture avec ses signes , d'où émerge une forme sans mot qui appelle l'imaginaire . La lumière et l’ombre, le blanc et le noir, le jour et la nuit se nouent autour d'un désir, source de l’émotion. »

 

Contact :  Elyane LECOQ – Galerie l’Allegria – 06 19 26 01 10 - pelagie-jj@wanadoo.fr

 

 

  Nasrine SAFA

 La photographie, c'est sa passion. Une passion devenue son métier depuis plus de 10 ans. Née au Sénégal, pays où elle a grandi, Nasrine SAFA a travaillé comme photographe dans les milieux de la mode, l'architecture et l'art.

Au début des années 2000, elle décide de se former à Paris en prise de vue et développement argentique, et à Arles en maîtrise et technique du reportage.  

Dans son studio photo dakarois, elle a accueilli et photographié tout type de personnalités ; artistes, danseurs, créateurs de mode, mannequins…

Installée à La Ciotat depuis 3 ans, elle y travaille en tant que photographe et vidéaste avec une clientèle de professionnels et d’entrepreneurs.

 

La passion du corps en mouvement

« Dans ma démarche artistique, étant passionnée par le mouvement du corps et la danse, j’ai collaboré avec des danseurs afro-contemporains à Dakar, en studio et en extérieur. J’ai laissé chaque artiste s'exprimer librement sans réellement les guider pour capturer leurs mouvements entremêlant force et douceur.»

 

   Contact : 06 48 92 65 61 - nasrinesafaphotography@gmail.com

   SITE : www.nasrinesafa-photography.com

   YOUTUBE:   Nasrine Safa Photography

   INSTAGRAM : @nasrinesafaphotography @nasrinesafaartist